Hyundai Motor présente son IONIQ à fonction autonome au Salon de l’Automobile de Genève 2017

Hyundai Motor présente son IONIQ à fonction autonome au Salon de l’Automobile de Genève 2017

Mardi 7 mars 2017

  • Hyundai Motor expose sa vision d’une mobilité future à l’aide  d’Autonomous IONIQ 
  • Les visiteurs sont invités à faire l’expérience de la conduite autonome par immersion, rendue possible grâce aux simulateurs de virtualité réelle, exposés sur le stand Hyundai Motor

Après sa participation réussie aux essais dans les rues de Las Vegas, Hyundai Motor amène son Autonomous IONIQ en tant que modèle d’exposition au Salon de l’Automobile de Genève 2017. Cet Autonomous IONIQ est équipé de deux cockpits de virtualité réelle qui donneront aux visiteurs la possibilité d’expérimenter une conduite à bord d’un véhicule à conduite autonome – sur le stand du constructeur.

Pour avancer grâce à l’utilisation de la technique du LiDAR, Hyundai Motor a installé les logiciels et capteurs à l’arrière des pare-chocs avant d’Autonomous IONIQ au lieu de placer le système sur le toit du véhicule, ce qui a permis de conserver les formes pures de ce nouveau modèle. Les systèmes de conduite autonome, de niveau très avancé, ont été conçus pour rester aussi simples que possible en intégrant les fonctions existantes issues du modèle de grande série. Exemple: les radars à balayage frontal du Smart Cruise Control et les caméras utilisées pour le LKAS, le système d’assistance au maintien dans la voie de circulation.  

Le système utilise également une antenne GPS pour permettre la localisation de  chaque véhicule ainsi que des logiciels de recherche haute-définition pour assurer la parfaite exactitude du positionnement, de la pente de la chaussée et de ses courbures, y compris la largeur de la voie et autres données de précision. S’y ajoute un radar de détection des angles mort qui permet les manœuvres en toute sécurité, même lorsqu’il s’agit d’un simple changement de voie.

La technologie dernier-cri mise au point par Hyundai Motor permet au véhicule de se mouvoir sûrement dans les situations les plus exigeantes, comme lors d’une dense circulation piétonne, aux feux rouges et autres signalisations routières, près des chantiers routiers et routes bloquées, gendarmes couchés, chiens et petits enfants à proximité et même dans le cas de croisements dépourvus de signalisation routière. Après des essais intensifs dans un environnement urbain, Hyundai continue à développer et à affiner les technologies de conduite autonome avec, pour but ultime, d’utiliser moins de capacités de calcul sur l’ordinateur, permettant ainsi d’obtenir une plate-forme moins onéreuse et que le consommateur type pourra s’offrir.